Être stylée et responsable avec un petit budget

Depuis que ma mère s’est lancée dans l’aventure de l’auto-entreprise, je réalise davantage à quel point il est important de soutenir nos artisans locaux. Plus jeune, j’ai souvent fait le choix de la facilité en achetant mes vêtements dans des enseignes abordables, mais peu éthiques. Je préférais avoir plusieurs petites babioles bon marché, plutôt qu’un vêtement de bonne facture mais plus cher . Aujourd’hui, et grâce à l’article de Parenthèse Citron “Mode éthique ou green-washing ?“, je commence à raisonner de la manière inverse, et à préférer la qualité à la quantité. Mais surtout, j’ai envie de faire plus attention aux marques chez qui j’achète. Alors comment fait-on pour changer ses habitudes de consommation quand on a un petit budget ? Et puis d’ailleurs, pourquoi changer ses habitudes ? C’est quoi être responsable ?

astuces pour faire un shopping stylé et responsable avec un petit budgetPIN IT!

 

Le revers de la mondialisation

 

Après tout, c’est une question légitime : pourquoi dépenser plus, quand on peut dépenser moins ? Si la provenance des produits est à considérer avec méfiance, c’est qu’il y a plusieurs paramètres à prendre en compte. Certains faits divers ont participé à soulever un réel questionnement sur la traçabilité et la qualité des marchandises. Main d’oeuvre sous-payée, légalité du travail des enfants dans certains pays, conditions de travail incertaines… ce sont autant de facteurs alarmants qui méritent d’être questionnés. Si le consommateur n’est pas la cause directe de cette situation préoccupante, il l’entretient cependant en créant la demande, elle-même porteuse d’un marché qui repose essentiellement sur le travail précaire des pays en développement. 

 

Soutenir les marques locales

 

En parallèle, nous avons en France un savoir-faire de renommée mondiale, mais que les français eux-même boudent ; des commerces de proximité et des boutiques spécialisées, mais qui mettent la clé sous la porte à cause d’une clientèle qui change ses habitudes de consommation. Il faut toutefois remarquer que depuis quelques temps, les nouveaux entrepreneurs ont envie de changer la donne et de corriger les points qui font défaut aux grandes enseignes de la fast-fashion : une plus grande transparence, une valorisation du savoir-faire local, et donc un circuit de distribution plus court, une fabrication plus responsable

Cela étant, la mode éthique et responsable n’est pas à la portée de toutes les bourses, avec des fourchettes de prix très variables mais généralement élevées. Alors comment faire pour changer ses habitudes de consommation sans crouler sous les dettes ?

 

Acheter moins, mais acheter mieux

 

Et oui, c’est une stratégie qui paraîtra frustrante à plus d’un ! Néanmoins, c’est celle qui me paraît la plus adaptée à un petit budget. Le vêtement redevient ce qu’il est censé être, c’est-à-dire un besoin, et on ne le jette pas ni ne le remplace à la moindre occasion. Puisque nous avons économisé pour acheter ce vêtement, autant le préserver et le faire durer un maximum. On achète moins de vêtements, et moins souvent, mais de meilleure qualité et/ou fabriqués de manière plus éthique. Par ailleurs, si votre but est de renouveler souvent votre garde-robe, sachez qu’il existe des sites marchands comme Vinted qui permettent d’échanger, d’acheter ou de vendre des vêtements d’occasion à moindre prix. Et question éthique, c’est également une bonne alternative pour ne pas avoir à jeter ses affaires (d’ailleurs, la jolie jupe rose sur la photo ci-dessus vient de Vinted !). 

 

Régler tous ses soucis d’argent en premier

 

Cela peut paraître évident, mais une situation financière prospère est une condition sine qua none pour entreprendre de nouvelles habitudes d’achat. En ce qui me concerne, il me restait encore quelques dettes à payer il y a un peu plus d’un an, avec un salaire franchement pas folichon. J’ai donc entrepris de m’en débarrasser le plus rapidement possible (des dettes, pas du salaire) afin de pouvoir nager plus facilement dans le vert. Pour ce faire, j’ai décidé d’utiliser la stratégie “boule de neige” (plus d’infos ici), afin de rembourser l’ensemble de mes dettes plus rapidement. Et aussi surprenant que cela puisse paraître, j’ai effectivement pu les résorber plus rapidement !

Une fois mes dettes remboursées, j’ai donc pu dégager un nouveau budget assez conséquent grâce à toutes les mensualités que je ne paie plus. Bien sûr, on ne peut pas se débarrasser de toutes ses dettes en un claquement de doigts, les emprunts immobiliers par exemple nécessitent un endettement sur le long terme qu’on ne peut tout simplement pas résorber avec autant de facilité. Si vous ne pouvez pas rembourser toutes vos dettes, cherchez au moins à vous débarrasser des plus légères.

Je sais aussi d’expérience qu’être un panier percé n’aide pas beaucoup à faire des économies… mais étant venue à bout de cette sale manie, je pense pouvoir dire sans trop de danger que toutes les causes ne sont pas perdues et qu’on peut réussir à changer ses habitudes malgré une vilaine addiction haha ! Mais pour ça, il faut vraiment avoir la motivation de changer. Et c’est bien le plus dur à faire ! D’ailleurs, je ne pense pas qu’écrire quelques lignes d’encouragement suffise à vous changer du tout au tout. C’est un travail à réaliser seul, à vouloir seul. Alors à vous de voir !

 

Brocanter, négocier

 

Les vide-greniers n’ont pas le vent en poupe, c’est certain. Ils ont la réputation d’être ringards et démodés. Pourtant je vous assure qu’on peut y faire de très bonnes affaires ! Je possède encore une petite veste que j’adore de tout mon cœur en suédine beige, vraiment très jolie et (en mon sens) indémodable. J’ai pu l’acquérir en très bon état pour la modique somme de 5€. En regardant l’étiquette à l’intérieur, je me suis rendue compte qu’il s’agissait d’une veste de la marque 1, 2, 3, et en me renseignant un peu plus sur internet, que son prix initial devait bien dépasser les 150€. Conclusion : ne jamais sous-estimer les vide-greniers ! On n’y déniche pas toujours LA perle rare, parfois on revient bredouille parce qu’on n’a rien trouvé à notre goût. Mais l’obstination et un grand sens de l’observation permettent aussi de découvrir quelques pépites. Et quitte à me répéter : n’oubliez pas les vide-greniers modernes, aka les sites Vinted et compagnie.

 

Faire ses recherches

 

Ce que l’on reproche souvent à la mode éthique, et bien… c’est qu’elle n’est pas très à la mode, justement. Les préjugés ont la vie dure, et on a du mal à imaginer qu’un vêtement recyclé ou en chanvre puisse donner du charme à notre tenue. Les grandes tendances du moment à coup de maxi-robes florales, de crop-tops à rayures ou encore de combi-shorts à volants ne sont pas vraiment représentées par la plupart des marques responsables. Une grande majorité se contente en tout sobriété de proposer des grands classiques comme des t-shirts basiques ou des jeans, sans chercher à forcer la carte de l’originalité pour se démarquer.  Alors où et comment trouver ces enseignes responsables qui proposent de jolies robes ?

 

Les réseaux sociaux

 

Bon aller, je vous révèle une de mes astuces pour dénicher mes marques coups de cœur : il s’agit d’Instagram. En utilisant les mots-clés #handmadeinfrance, #madeinfrance, #modeethique, #moderesponsable, #modedurable ou encore #cotonbio (et j’en oublie certainement), vous pourrez déjà faire défiler un joli nombre de comptes-vitrines pour ces marques responsables. Je vous recommande cependant la plus grande des prudences, car certains comptes Instagram aiment aussi utiliser ces hashtags pour attirer une clientèle fuyante, mais ne respectent pas forcément ces principes d’éthiques. Donc après la recherche, il peut être bon d’ajouter la vérification !

Bien évidemment, Google reste notre meilleur ami ! Et il référence déjà pas mal d’articles de blog faisant une liste très détaillée et complète de marques éthiques qui produisent en France ou en Europe (comme cet article du blog Rose Capsule, que je vous encourage d’ailleurs à découvrir sur le champ si votre dada c’est la mode et la couture, le tout dans un univers élégant, féminin et poétique à souhait !). J’ai également découvert plusieurs marques françaises simplement en parcourant Facebook, soit parce que le réseau social s’est mis à me proposer de lui-même des billets sponsorisés par des marques déjà positionnées sur ce créneau, soit en faisant quelques recherches avec les mêmes mots-clés que j’utilise pour Instagram.

 

Persévérer

 

Je ne vous cache pas que changer ses habitudes de consommation s’agit d’un travail long et fastidieux. Par ailleurs, il n’existe pas vraiment de marque “parfaite” en ce qui concerne la mode éthique et responsable : il est difficile de trouver une solution qui respecte à la fois les hommes et l’environnement tout en dégageant un profit. Il vous faudra tester, expérimenter, vous renseigner et choisir en fonction de vos valeurs et de vos moyens. 

 

Avez-vous d’autres astuces pour shopper de manière responsable ? Quel est votre rapport avec la mode éthique ?
Commentaires
  • Ida caroline

    Je suis tellement d’accord avec toi, moi qui suis blogueuse depuis un peu plus d’un an, je suis touchée d’abord par les femmes entrepreneuses et ensuite par les marques qui ont une belle éthique!
    J’achète beaucoup aussi sur Vinted je trouve ça top!
    Bravo pour ton joli blog!

  • MY MELANING

    J’essaie aussi d’acheter moins mais de meilleure qualité, mais pas évident avec un salaire d’alternant haha !

    • Marion
      MY MELANING

      Je comprends, c’est pas simple ! Je me souviens que quand j’étais en alternance je ne me faisais pas beaucoup plaisir non plus ! ^^’

  • Marianne

    Article super intéressant. Je t’avoue que j’aimerais bien être plus responsable mais c’est compliqué avec un budget comme tu dis si bien !
    A un moment, j’ai voulu me dire faut que tu sois minimaliste et que tu ais moins de vêtements mais de meilleures qualités (maintenant c’est la base dans mes achats : une meilleure qualité) mais comment te dire comment font les gens avec trois t’shirt je pourrai jamais choisir haha !

    En tout cas j’essaye d’acheter de moins en moins et c’est vraiment bien même si je ne suis pas une grosse acheteuse car tout mon argent passe dans mes voyages haha !
    Bisous <3

    • Marion
      Marianne

      Haha je te comprends ! Ce n’est vraiment pas facile de faire ce genre de choix. Je pense qu’il me faudrait un peu plus que trois t-shirts aussi ! ^^’ Et je pense que tu as raison : mieux vaut que ton argent te serve à voyager ! <3

  • Marine

    Bonjour Marion 🙂

    Je suis tombée par hasard sur ton blog, et j’ai adoré lire ton article ! Très agréable à lire et surtout très intéressant et constructif 🙂

    J’essaie de plus en plus d’arrêter d’acheter à tout va chez des enseignes peu recommandables niveau éthique, ce n’est pas toujours facile mais avec un peu de bonne volonté je pense y arriver !

    A très vite, bon week-end,
    Marine

    • Marion
      Marine

      Coucou Marine ! 🙂

      Merci beaucoup, je suis très touchée que tu aies apprécié cet article ! <3 Et je trouve ta démarche super, le simple fait d'entreprendre un changement est déjà significatif en soi ! ^^

      Merci très bon week-end à toi aussi ! A bientôt !

  • Nina

    Coucou Marion, ton article est très intéressant.
    De bons conseils pour acheter mieux et moins cher,
    ces derniers temps , je n’achète plus car le budget est dans le rouge, mais de nature, je suis du genre à dépenser le moins possible et à acheter que des choses utiles.
    Des bisous des îles

  • Justine

    Super article Marion, on en a besoin ! J’essaie de faire au mieux, moi aussi, en achetant pas du tout. Mon budget étant tout petit, c’est la solution que j’ai trouvé, je peux me le permettre, je n’ai pas besoin de grand chose. Mais je demande à connaître des marques française, de préférence, éco-responsables. Aller sur les hashtags est une super idée, merci de nous l’avoir soufflée 💛

    • Marion
      Justine

      Merci Justine ! <3 Pareil, je n'achetais plus rien pendant un moment aussi ! Ça a le mérite de faire faire des économies hihi ! Gros bisous !

  • mathilde

    Coucou Marion ! Très intéressant ce petit article, c’est également un sujet sur lequel je réfléchis beaucoup en ce moment. J’ai beaucoup réduit ma consommation de vêtements mais je fonctionne encore au coup de coeur et quand il y a vraiment un vêtement que j’adore j’ai du mal à penser à ce qu’il y a autour … Ce n’est pas bien mais l’important c’est d’être conscient de cela et de tout faire pour s’améliorer je pense ! À très bientôt gros bisous !

    • Marion
      mathilde

      Coucou Mathilde ! Je suis parfaitement d’accord avec toi ! A trop se forcer de vouloir bien faire on finit par ne plus rien faire, car je ne suis pas sûre qu’atteindre une consommation parfaite en tous points de vues est possible. On fait avec les moyens qu’on a hihi ! Gros bisous !

  • Koalisa

    Je suis fan de vide-greniers aussi, que ce soit pour les vêtements ou la vaisselle, déco etc… Je revends également pas mal d’objets sur Le Bon Coin ! Ravie de te retrouver, bises !

  • La boutonneuse

    Hello Marion 🙂

    Tout d’abord, super article comme d’habitude : bien structuré, plein de vérités et de bon sens !

    J’ai aussi envie de “rebondir” sur ton premier paragraphe : la meilleure manière de prendre réellement conscience d’une réalité c’est de vivre cette réalité. Cela a toujours été le cas pour moi. Souvent, je me trouve à être touché par une chose et une autre mais tant que je ne vis pas cette chose cet instant d’empathie ou d’émotion ou peu importe s’en va assez vite.

    Ensuite, concernant la mode éthique, c’est vraiment là un sujet très compliqué. Je ne peux pas dire que je ne me sens pas concernée ou encore “responsable” mais je me sens un peu désœuvrée : le premier obstacle pour moi c’est comment être sûr que c’est vraiment éthique, le second c’est que même si je ferme les yeux sur le premier obstacle je n’aime pas ce que propose les marques éthiques.
    La seule chose que j’ai trouvé pour y remédier, c’est de ne plus consommer … du tout. Je ne vais pas te mentir, c’est parfois très frustrant mais je ne vois pas d’autres solutions. (je me sers aussi de Vinted mais plus pour vendre mes vieilleries ahah)

    En comme tu le dis si bien, il faut une grande motivation pour changer ses habitudes. As-tu entendu parlé de la méthode des 21 jours pour changer ses habitudes?

    • Marion
      La boutonneuse

      Merci beaucoup ma belle ! <3
      Tu as tellement raison... on ne peut vraiment comprendre la réalité des choses qu'en lui faisant face. Quand on en entend parler, on l'imagine seulement ! Mais la vivre est bien différent.

      Ah, ça c'est sûr ! En fait c'est marrant car j'étais exactement comme toi au début, c'est parce que si on s'engouffre dans ce genre de démarche alors autant rechercher la perfection ! Hélas la perfection n'existe pas, on peut seulement "faire au mieux avec ce qu'on a". Après tout, ne plus consommer c'est une solution aussi ! 🙂 L'important c'est que ça te convienne !

      Effectivement je connais la méthode haha ! Ça ne marche malheureusement pas sur moi. On dirait que la règle du "chassez le naturel et il revient au galop !" fonctionne en revanche à la perfection ! XD

  • Audrey

    Coucou Marion !

    Je n’achète pas beaucoup car je n’en ressens que peu le besoin, mais je suis aussi d’accord avec le fait qu’il y a tellement de jolies choses hors grosses marques qui sont loin d’être les plus éthiques dans tous les sens du terme.

    D’ailleurs, je me permets de renvoyer à un article que j’avais publié sur mon blog il y a quelques mois sur le sujet où je parlais justement des marques fast fashion (y ayant travaillé, je sais de quoi je parle) : https://pausecafeavecaudrey.fr/fast-fashion-oui-mais-a-quel-prix/

    Gros bisous !

    • Marion
      Audrey

      Coucou Audrey !

      Je te comprends, depuis un an et demi je n’achetais plus rien non plus car avec mon travail c’est peine perdue de chercher à porter de jolies choses et de les garder intactes… mais la coquetterie a tendance à reprendre le dessus ces derniers temps hihi !
      Merci pour le lien vers ton article, je cours de ce pas le lire ! <3

  • Fanny | parenthese citron

    Merci d’aborder ce sujet et de contribuer a une prise de conscience plus vaste des ravages ecologiques et humains de la fast-fashion (et merci de m’avoir citee 😉 ).

    Ce n’est pas evident aux Etats-Unis de denicher des fringues ethiques, je m’accroche surtout aux friperies mais 0 trouvaille au compteur. J’ai juste decouvert des tennis ecofriendly chez Madewell.

    En complement de ton super article pour denicher des noms de marques responsables (bonne idee les reseaux sociaux !) je conseille le blog Mango & Salt qui est une mine d’or. Et une autre alternative, coudre soi-meme ses vetements (voir le blog Some Place Called Home), je m’y mettrai moi-meme un jour (peut-etre pas dans ce futur studio car place restreinte, mais j’y tiens pour plus tard en tout cas).

    ps : j’ai ecrit depuis mon mobile, pour une raison que j’ignore pas moyen de placer un accent (pourtant mon clavier est bien sur ”français” et le ”ç’ passe, va comprendre ^^).

    • Marion
      Fanny | parenthese citron

      Coucou Fanny ! Merci à toi d’être passée par ici ! <3
      C'est déjà un bon début ! Et puis les friperies c'est tellement chouette aussi ! 😀
      Un immense merci à toi pour toutes ces suggestions, c'est vrai que je n'avais pas pensé à coudre soi-même ses vêtements, ça peut effectivement être une alternative carrément sympa quand on a du temps ! Me permets-tu de rajouter tes idées à la fin de l'article en te citant bien entendu ?
      (Et bien ton message est si clair que je n'avais même pas remarqué l'absence d'accents pour tout t'avouer ! :P)

  • Estelle

    Aaaah le fameux sujet épineux de la mode éthique ! Je dois dire que j’essaye du mieux que je peux de faire attention à ce que j’achète de façon générale. Je suis très sensible au respect des êtres humains et de l’environnement, je limite donc toutes les choses qui pourraient aller à leur encontre.
    Mais comme tu le précises dans ton article, chère Marion, la mode éthique parait inaccessible pour pas mal de gens. Victime des préjugés, prix onéreux mais justifiés quand on y regarde de plus près… bref cela peut rebuter malgré les belles valeurs qu’il y a derrière.
    Je n’ai jamais été une acheteuse compulsive, mais il est clair que j’ai déjà banni depuis un bon moment les enseignes comme H&M et compagnie. Mon budget ne me permet malheureusement pas de m’offrir régulièrement des vêtements de marques responsables mais dès que je peux, je le fais !
    D’ailleurs, je me rends de plus en plus souvent dans les magasins de fripes et j’adore ça ! On y trouve de belles choses et l’avantage c’est que ce n’est pas porté par tout le monde 😀
    Bisous <3

    • Marion
      Estelle

      Merci pour ton super message ma jolie Estelle ! <3
      Je t'avoue que j'ai hésité à faire cet article, j'avais un peu peur que les gens comprennent ça dans le sens : "vous DEVEZ absolument vous mettre à la mode éthique !" Non, ce n'est pas ça le but. Le but, c'est surtout de dire aux gens que si jamais un jour ils ont envie d'essayer, alors il existe telle et telle chose pour éviter de dépenser des mille et des cent ! 🙂

      (Et totalement d'accord avec toi pour les magasins de fripes, c'est trop bien hihihi !) Gros bisous ! <3

  • Manayin

    Un très bon article, comme d’habitude, qui aborde un sujet important… Et pourtant je ne suis vraiment pas un exemple dans le domaine, même si j’aimerais ! Je porte des vêtements de taille très petites qui ne sont souvent pas répertoriées par les marques éthiques. Il faudrait que je passe plus de temps à chercher car je devrais pouvoir trouver quelques pièces quand même… Heureusement qu’on voit de plus en plus de possibilités affluer sur le marché !

    • Marion
      Manayin

      Merci beaucoup ma belle ! <3
      Effectivement c'est un point auquel je n'ai pas pensé, c'est dommage que la plupart de ces marques ne pallient pas à ce paramètre ! Preuve s'il en est que même avec la plus grande des volontés, on ne peut pas toujours faire comme on veut ! 🙁